Désenfumage naturel

CONSTATS EN CAS D’ INCENDIE

Un feu naissant se développe si 3 éléments sont réunis :

  • la chaleur
  • le combustible 
  • l’oxygène de l’air  

90.000 incendies en France par an.
Un feu se propage rapidement par la chaleur et les flammes.
La toxicité et l’opacité des fumées sont la cause de 98% des décès lors des incendies (affolements dus à la perte de visibilité, suffocation, ……………)

3 minutes suffisent pour qu’un local soit complètement envahi par les fumées.

Il est donc nécessaire, en début d'incendie, d’évacuer au plus vite :

  • la fumée qui restreint la visibilité et provoque la panique du public
  • les gaz toxiques
  • la chaleur qui peut porter atteinte à l’intégrité des structures et/ou provoquer le phénomène de «flash-over»

PRINCIPES GÉNÉRAUX

Afin de :
- faciliter l’évacuation du public,
- faciliter l’intervention des secours,
- limiter la propagation du feu, Le désenfumage naturel des locaux, en début d'incendie, a pour but d’évacuer au plus vite :
- les fumées,
- les gaz toxiques,
- la chaleur,

Le désenfumage naturel des locaux est réalisé en provoquant un balayage satisfaisant du volume à désenfumer, par la disposition conjointe :
- d’amenées d’air neuf en partie basse du local, et
- d’évacuation de fumée et de chaleur en partie haute du local
Le déclenchement des amenées d'air neuf et des évacuations de fumées doit être simultané.

Les règles d’exécution du désenfumage naturel, ainsi que le calcul des surfaces utiles nécessaires (amenées d’air neuf et évacuation de fumée et de chaleur), sont fonction de la réglementation à laquelle est assujetti l’établissement ou le bâtiment concerné, et varie notamment en fonction de la surface, du type, et de la destination des locaux.